Votre panier
Recherche
Marques
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK

cellulite

Qu’est-ce que la cellulite ?


Ce que l’on appelle communément la cellulite est en fait une lipodystrophie. Il s’agit donc d’un amas graisseux caractérisé par sa localisation gynoïde (c’est à dire sous-ombilical chez la femme), son installation à la puberté et sa recrudescence après la grossesse et la ménopause.C’est un problème esthétique majeur chez les femmes, source de motif de consultation fréquent que le médecin se doit de prendre en compte avec l’évolution des thérapeutiques actuelles devenues efficaces.
Sur le plan anatomique et étiologique :Cette lipodystrophie est localisée sur les fesses, les cuisses, la face interne des genoux et des chevilles, l’abdomen (morphologie androïde chez les hommes), la nuque et les bras.De multiples facteurs sont à l’origine de ce dysfonctionnement et s’associent entre eux à des degrés variables [1]. Ils sont d’ordre génétique, hormonal, vasculaire, neurologique et nutritionnel. Dans ce dernier cas si la balance énergétique n’est pas quantitativement équilibrée, l’excès des apports alimentaires conduirait aux stockages de graisses dans les adipocytes (les cellules graisseuses).
Sur le plan histologique et physiologique :Cette lipodystrophie est un amas de cellules graisseuses : les  adipocytes situés au niveau de l’hypoderme (couche la plus profonde de la peau), sont réquisitionnés par l’organisme pour stocker les graisses. Ce stockage a un rôle essentiel dans la survie de l’espèce féminine car en cas de besoin énergétique majeur (grossesse, régime hypocalorique important, dénutrition, famine), la graisse des adipocytes sera mobilisée afin de couvrir ces besoins. Ces cellules sont regroupées en lobules. En augmentant de volume, les lobules adipocytaires exercent une pression sur les couches supérieures de la peau (derme et épiderme) pour lui donner un aspect de capiton ou   " peau d’orange". Cet aspect est aggravé par la rétention d’eau qui s’infiltre entre les lobules adipeux en empêchant leur bonne vascularisation.
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne

               








vedapharm.fr © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour creer un site e commerce